Accueil

Site en cours d'élaboration: plus de 200 pages déjà disponibles.

 

Robespierre !!! « Conscience et gardien de la Révolution » ? « Tyran sanguinaire » et bourreau de Danton ?

Le 9 thermidor an II (27 juillet 1794), Robespierre est décrété d’arrestation par la Convention nationale et exécuté le lendemain. Un an plus tôt, jour pour jour, il entre au Comité de salut public, lieu où s’exerce alors le pouvoir exécutif.

En cette fin juillet 1793, la situation de la France n’est pas brillante : l’exécution du roi, en janvier, a précipité la formation de la première coalition (Angleterre, Autriche, Prusse, Russie, Espagne, …) ; à l’intérieur, Lyon, Bordeaux, Marseille, Toulon, la Vendée … s’insurgent contre la Convention nationale.

Un an plus tard, les révoltes provinciales sont matées, la victoire de Fleurus (26 juin 1794) écarte toute menace d’invasion de la France. La Terreur devenant de plus en plus insupportable et les différends irréconciliables entre les membres des comités de Salut public et de Sûreté générale amènent la chute de l’Incorruptible. Haro sur le baudet : les conspirateurs rendent Maximilien responsable de tous les excès de la Terreur.

Entre temps, Robespierre, au sein du gouvernement révolutionnaire, aura tenté d'asseoir la République en instaurant une classe de petits propriétaires (décrets de ventôse, ...) et une morale républicaine (institutions civiles, projets d'éducation du peuple).

Fervent apôtre des théories de Jean-Jacques Rousseau, infatigable défenseur des faibles et des opprimés, inspirateur de la Constitution du 24 juin 1793, Robespierre a conçu et pratiqué l’art du gouvernement comme un sacerdoce. Le 9 mai 1791, il proclame : « En fait de politique, rien n’est juste que ce qui est honnête, rien n’est utile que ce qui est juste ».

Au fil de ces pages, je vous propose de découvrir quelle fut la vie de ce personnage qui déchaîne toujours autant les passions. Une chronologie détaillée des évènements qui se sont déroulés de l’ouverture des Etats généraux à la chute de Robespierre, une biographie de ses principaux contemporains, la description des organes politiques et des grandes journées révolutionnaires ainsi que ses principaux discours et quelques textes fondateurs en téléchargement permettront d’avoir une vision plus générale de cette période charnière de notre histoire.

Christophe NICOLLE

Citations

Lorsque le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

 

En fait de politique, rien n’est juste que ce qui est honnête, rien n’est utile que ce qui est juste.

 

Je suis du peuple, je n’ai jamais été que de là, je ne veux être que cela : je méprise quiconque à la prétention d’être quelque chose de plus.